Workplace

Congrès du MPP : Simon Compaoré appelle les militants à « s’inscrire dans la lutte d’idées»

Le Mouvement du Peuple et le Progrès (MPP) a débuté les travaux de son Congrès extraordinaire, ce vendredi 24 septembre 2021. A l’exception du Président du Faso, toutes les grandes figures du parti étaient présents. Le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, le Premier Ministre Christophe Joseph Marie Dabiré, et le Président du parti, Simon Compaoré, qui a ouvert officiellement le congrès.

Trois jours durant, les militants du parti au pouvoir procéderont à des réflexions sur la marche de leur formation politique, avec notamment un remaniement, à travers l’élection d’un nouveau président.

Dans son discours d’ouverture, Simon Compaoré, président du parti, est revenu sur le parcours du MPP depuis sa création, sans occulter son bilan en tant que parti au pouvoir.


Malgré une gouvernance ponctuée de crises multiples, Simon Compaoré a dressé un bilan positif. Il a relevé la bonne gestion de ces différentes crises par le gouvernement. Selon lui, l’organisation des élections approuvées par la Communauté internationale est une preuve de l’abnégation du pouvoir à juguler cette situation périlleuse que vit la nation.

Les mérites du chef de l’État ont ainsi été vantés dans ce discours. «Soutien au président du Faso pour sa résilience face aux multiples défis du pays. Il fait la fierté du parti », a estimé Simon Compaoré.

Le président du parti a par ailleurs appelé les militants au travail, à l’unité et à la discipline. «Le MPP doit s’inscrire dans la lutte des idées. [Il doit être] Un parti où règne l’unité, la discipline et la cohésion», a-t-il déclaré, avant de les inviter à «une culture de la bonne gouvernance».


Les conclusions des travaux de ce congrès sont attendues ce 26 septembre 2021. La nouvelle équipe dirigeante du parti sera présentée à l’occasion.

Workplace