Workplace

Commission de l’UEMOA : le président Abdoulaye Diop reçu par le Premier ministre

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a reçu en audience ce 14 septembre 2021, le président de la Commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), Abdoulaye Diop. Ce dernier a dit être venu échanger avec le chef du gouvernement burkinabè, et recueillir ses conseils et orientations, pour mener à bien sa mission.

Le président de la Commission de l’UEMOA, Abdoulaye Diop, a confié à sa sortie d’audience, qu’il est venu échanger avec le chef du gouvernement, mais aussi “avec un ancien commissaire qui, pendant son séjour dans cette institution, a fait un excellent travail”. « Nous sommes venus échanger et recueillir ses conseils et ses orientations pour nous aider dans notre mission », a-t-il indiqué. Une mission, précise-t-il, qui se déroule dans un contexte difficile, marqué par les crises sécuritaire et sanitaire.

Et ces questions ont été abordées lors de cette audience. Selon M. Diop, ces crises ont un impact sur la situation économique de nos Etats. A ce sujet, il dit avoir recueilli les conseils avisés du Premier ministre Dabiré. « C’était aussi l’occasion de renouveler le soutien de la Commission aux autorités et au peuple burkinabè, dans l’épreuve que le pays est en train de vivre avec la crise sécuritaire », a ajouté le président de la Commission.

Autre sujet non moins important abordé au cours de cette audience, c’est la libre circulation des populations au sein de l’Union. Abdoulaye Diop a révélé que le Premier ministre a insisté sur ce point. De son avis, c’est effectivement ce qui doit caractériser l’Union. Et pour lui, quand nous vivons des crises telles que celles évoquées, le reflexe c’est de vouloir se replier, prendre des mesures, pour faire face à ces situations dans les différents pays. « Nous comprenons cela, mais il reste que le fondement de l’Union est marqué par la libre circulation qui doit être ancrée au niveau de tous les Etats », a-t-il souligné.

Le président de la Commission de l’UEMOA rassure que sur cette préoccupation du Premier ministre, mais aussi du président du Faso, le travail est déjà engagé pour voir comment trouver les voies et moyens avec tous les Etats concernés pour assurer cette libre circulation des personnes, avec des contraintes particulières liées au contexte du moment.
Pour Abdoulaye Diop, qui était accompagné du commissaire burkinabè Filiga Michel Sawadogo, cette audience était très fructueuse. Il a remercié le chef du gouvernement pour son engagement à accompagner son institution.

DCRP/Primature

Workplace