Workplace

Centrafrique : plus de 60% de la population a besoin d’une aide humanitaire (ONU)

En République centrafricaine, « plus de 60% de la population (soit 3 millions de personnes) a déjà besoin d’une aide humanitaire », a alerté jeudi le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA).

« La crise risque de s’aggraver dans les mois à venir en raison de la crise en Ukraine », a précisé la même source soulignant qu’en Centrafrique le prix du blé a augmenté de 36% au cours des deux dernières semaines « et pourrait augmenter davantage de 30% d’ici août ».

Durant la période d’avril à août 2022, correspondant à la période de soudure dans la plupart des zones agro-climatiques du pays, OCHA a estimé qu’au total 2,2 millions (45% de la population totale analysée font face à une insécurité alimentaire (IA) aiguë élevée.

Selon l’ONU, ces chiffres restent parmi les plus élevés que la RCA ait connus confirmant ainsi la persistance d’une forte prévalence de l’insécurité alimentaire aiguë.

« Il est urgent d’intensifier la réponse humanitaire » a conclu l’OCHA relevant toutefois que le Plan de réponse humanitaire 2022 n’était financé qu’à 20 % des 461 millions de dollars américains à mobiliser.

En Centrafrique, la population est exposée en permanence aux violences perpétrées commis par toutes les parties impliquées dans le conflit et contrainte à se déplacer.

En mars 2022, la reprise du contrôle de la plupart des centres urbains de province par le gouvernement a favorisé le retour d’environ 632 000 personnes déplacées à l’intérieur du pays selon le dernier rapport du HCR publié en avril dernier.

Agence Anadolu

Workplace