Workplace

Centrafrique : perturbations des services télécoms

Un incendie s’est déclaré le dimanche 6 juin au soir dans les locaux techniques sur le site technique principal de Sodiam d’Orange Centrafrique, provoquant de grandes perturbations de la téléphonie et des services internet.

Malgré l’intervention immédiate de l’équipe d’astreinte d’Orange et celle des sapeurs – pompiers de Bangui, « le feu a provoqué de graves dommages interrompant vers 21h30 l’ensemble des services de communication de l’entreprise à ses clients », a annoncé Orange dans un communiqué.

D’après cet opérateur français des télécoms, la procédure de crise enclenchée va permettre d’évaluer les impacts et les options possibles pour permettre au plus vite le redémarrage progressif de ses services.

Depuis dimanche, les nombreux abonnés de l’opérateur Orange Centrafrique éprouvent actuellement beaucoup de difficultés pour accéder aux services télécoms de l’entreprise, notamment la voix, la data ou encore le Mobile Money.

« Pas de réseau sur tout le territoire, pas de connexion Internet. Nous utilisons le plan B dont la ligne est déjà saturée. La communication sera restreinte un moment car Orange Centrafrique compte le plus grand nombre d’abonnés et des clients Internet », a annoncé dans un article le journal local “Oubangui média”.

Certains usagers de ce réseau estiment que le marché télécoms centrafricain pourrait changer de leader au cours des prochains jours si la situation d’Orange n’est pas aussitôt remédiée.

« Nos techniciens sont à pied d’œuvre depuis lundi 7 juin. Nous ne pouvons pas pour le moment donner une date fixe. Mais le réseau sera rétabli d’un moment à l’autre. Nous tenons aussi à rassurer nos abonnés sur orange money que toutes les données sont enregistrées et sécurisées sur une plateforme. Dès que la connexion sera rétablie, ils auront leurs comptes », a rassuré à l’Agence Anadolu sous couvert d’anonymat un responsable de cette société des télécoms.

La société française Orange Centrafrique compte plus de 800.000 abonnés et couvre plus de 150 villes de la RCA. Plus de 125.000 personnes disposent de comptes Orange-Money.

Cet incendie intervient deux mois seulement après celui de l’ambassade de France à Bangui.

La France qui est présente en RCA avec 300 soldats qui ont pour mission la formation des forces armées nationales centrafricaines et l’appui à la force de l’ONU, a annoncé avoir gelé son aide budgétaire à la Centrafrique et avoir aussi suspendu sa coopération militaire.

Selon des médias français, à Paris, le ministère des Armées invoque une campagne antifrançaise téléguidée par la Russie et dont les autorités centrafricaines seraient complices.

Agence Anadolu

Workplace