Workplace

Centrafrique : pénurie de carburant à Bangui

Depuis plus de trois semaines, les habitants de Bangui attendent pendant des heures devant les stations essence pour s’approvisionner en carburant à cause d’une pénurie provoquée, entre autres, par la fermeture du corridor Douala-Bangui, a appris Anadolu de sources locales concordantes.

Depuis le début du mois de mai, les stations d’essence dans la capitale centrafricaine n’arrivent pas à satisfaire à la demande de leur clientèle.

« Le stock qui normalement devrait alimenter le pays pendant plusieurs mois, a été du coup épuisé à cause de la fermeture du corridor Bangui – Garoua-Boulaï (Est du Cameroun), principal axe de ravitaillement du pays en matière de carburant », a précisé dans une déclaration à Anadolu, le directeur général de l’Agence de stabilisation et de régulation des prix des produits pétroliers en Centrafrique (ASRP), Eddy Hervé Ngueregaye.

« Seule la voie fluviale reliant la Centrafrique et le Congo (Brazzaville) qui en cette période de fermeture du tronçon, ravitaille le pays. Aujourd’hui, le ravitaillement par la voie fluviale est difficile à cause du tarissement de l’eau qui ne favorise pas l’approvisionnement en produits pétroliers », a-t-il ajouté.

Le gouvernement centrafricain envisage de renforcer les dispositifs notamment sécuritaire et logistique afin de faciliter la circulation sur le corridor Douala – Bangui qui demeure indispensable, selon la même source.
Une équipe de l’Agence de stabilisation et régularisation des produits pétroliers en Centrafrique se trouve déjà au Cameroun en vue de trouver une solution au problème de pénurie d’essence dans la capitale centrafricaine, a ajouté Ngueregaye.

Agence Anadolu

Workplace