Workplace

Carnet de voyage : la Tanzanie visitée par un Burkinabè dans les années 1980

Suite au décès du président tanzanien John MAGUFULI, le Dr Louis Hamadé OUÉDRAOGO a rédigé un court carnet de voyage pour rendre hommage à la Tanzanie et à ses habitants.

Workplace
Annonces
Workplace

Ma première visite (conférence internationale) dans ce beau pays était en 1989, et personne au Faso ne savait où obtenir le visa d’entrée en Tanzanie. Comptant sur un visa de courtoisie à l’entrée (aéroport international d’Arusha) à quelques encablures du mont Kilimandjaro, on a effectivement été admis dans le pays, sur la base du fait que nous étions Burkinabè, du pays de Thomas Sankara. Nos collègues des pays dont les gouvernements caressaient l’Apartheid qui prévalait en Afrique du sud dans le sens du poil ont dû attendre plusieurs heures avant d’être autorisés à entrer dans ce Pays bien arrosé et fertile des grands lacs, du Kilimanjaro, de la Tanzanite (pierre précieuse qui n’existe que la-bàs), de l’un des plus grands parcs de faune d’Afrique, des épices raffinés, où pratiquement tout le monde parle ki-swahili, langue nationale et administrative en plus de l’anglais.

J’ai eu le privilège de re-visiter (en mission OMS) la Tanzanie plus de 5 fois et ai vu ce pays de Mzè Julius Nyerere progresser à grande vitesse vers le développement.

Une petite histoire : on s’est arrêté sur une rue d’Arusha pour acheter des arachides grillées (il n’y a pas que les Bissa qui aiment ça). Le vendeur était un adulte de sexe masculin. Je lui ai demandé ce que fait son épouse à cet instant t. “Aux champs”, me répondit-il. Je lui demandai qu’est ce qui est plus pénible, cultiver ou griller des arachides? Outré, ce frère me répondit que “ici c’est comme ça, et chez vous ça peut être le contraire”! Ce monsieur a dû échapper à l’école du socialisme africain du temps de Mzee Nyerere où en 1984, il y avait surproduction de maïs quand au Burkina, par milliers, les personnes et les animaux mourraient de faim et de soif suite à la grande sécheresse historique et horrible qui frappa en 1983 treize (13) pays sahéliens d’Afrique.

Bref! Pour la perte de leur Président, sincères condoléances à l’acceuilante et fraternelle Tanzanie.


Cordialement, Dr Louis Hamadé OUÉDRAOGO.

Workplace