Workplace

Brasseries : la BRAKINA et la SOLIBRA mettent fin à leur partenariat avec Coca-Cola

La BRAKINA du Burkina et la SOLIBRA de la Côte d’Ivoire vont rompre leurs partenariats avec le géant américain Coca-Cola. Les deux sociétés, filiales du groupe français Castel, ont commencé la production et la commercialisation de leurs propres sodas.

” A partir du 30 juin 2022, SOLIBRA arrête la production et les opérations de commercialisation des produits Coca Cola, Fanta, Sprites et Schweppes “, indique une note interne du brasseur consultée par Sika Finance. 

Cette ‘’brouille” est loin d’être un cas isolé. Au Burkina, Coca-Cola a également mis un terme à sa relation contractuelle avec le brasseur Brakina. 

Solibra et Brakina ont pour point commun d’être des filiales du groupe français Castel, la multinationale présente dans plusieurs pays africains qui est en rupture de ban avec le géant américain de la soda selon plusieurs sources. Une situation expliquée notamment par certaines acquisitions de Castel dans certains pays en plus du fait que ce dernier développe ses propres marques de soda, des rivaux des produits Coca-Cola. 

Au Burkina et en Côte d’Ivoire, la BRAKINA et la SOLIBRA produisent par exemple des sodas sous la marque ‘’Youki” et lancé en début d’année ‘’World Cola”, un concurrent direct du célèbre Coca-Cola. Dans sa note, la SOLIBRA a fait part de son ambition de poursuivre sa stratégie de développement de boissons non alcoolisées sur le marché ivoirien ‘’en toute indépendance” avec ‘’des marques nationales fortes”, misant sur sa parfaite connaissance d’un marché qu’il contrôle depuis des décennies. 

Coca-Cola, pour sa part, ouvre une nouvelle page de sa présence sur le marché ivoirien en se trouvant un nouvel allié. Selon les informations d’Africa Intelligence, le conglomérat ivoirien Carré d’Or, actif dans le négoce du riz et la grande distribution, va prendre le relais de SOLIBRA et représenter localement les marques de la firme américaine. 

Source : Sika Finances

 

Workplace