Workplace

Bobo : les enfants dénoncent les conditions de leurs camarades en situation de rue

Le 16 juin est la date retenue par l’Union Africaine (UA), pour célébrer la Journée de l’Enfant Africain. A Bobo-Dioulasso, les enfants ont célébré cette journée à travers une marche pour demander aux autorités de la région la protection des enfants en situation de rue.

Workplace
Annonces
Workplace
Les enfants marchent pour aller remettre un message au Gouvernorat des Hauts-Bassins

C’est par une marche que les enfants de la ville de Bobo-Dioulasso ont commémoré la Journée de l’Enfant Africain. Partis de la Direction régional des transports, ils ont marché jusqu’au gouvernorat de la région des Hauts-Bassins où ils ont remis une enveloppe contenant leur message à la représentante du gouverneur de la région. Un message dans lequel, les enfants de Bobo interpellent les autorités de la région sur leur droit à la protection. Ils dénoncent par ailleurs les conditions difficiles des enfants en situation de rue dans la commune de Bobo, le mariage forcé et l’exploitation des enfants. Une situation qui fait dire à Florentin BADO, porte-parole des enfants, que « la protection de l’enfant reste d’actualité et un défi majeur à relever dans notre pays en général, et dans notre région en particulier ».

Florentin BADO, Représentant des enfants

Ces enfants sont soutenus dans leur initiative par les églises d’évangélisation en partenariat avec Compassion internationale. Pour le Pasteur Clément PODA, les enfants paient un lourd prix dans les régions en proie aux attaques terroristes. Il invite donc le gouvernement à davantage se pencher sur les droits et la protection des enfants.

Au Burkina Faso, l’édition 2021 de la Journée de l’Enfant Africain se tient sous le thème : « 30 ans de mise en œuvre de la Charte africaines des droits et du bien-être de l’enfant au Burkina Faso : Défis et Perspectives ».

Gibran MILLOGO, Correspondant de ACTUALITE.BF dans les Hauts-Bassins

Workplace