Workplace

Bobo : des enseignants marchent pour exiger de meilleures conditions de vie et de travail

La section des Hauts-Bassins du Syndicat National des Travailleurs de l’Education de Base (SYNATEB) a organisé une marche dans la matinée du lundi 14 juin à Bobo-Dioulasso. Une manifestation pour exiger de leur ministère de tutelle, l’organisation sans délai et sans condition du reclassement dans la catégorie A3, la révision de la condition de limite d’âge, l’organisation des conférences pédagogiques et des sessions de formation.

Les marcheurs se dirigeant vers le gouvernorat des Hauts-Bassins

Les enseignants de l’éducation de Base des Hauts-Bassins ne sont pas contents de leur ministère de tutelle. A l’appel de leur syndicat, le Syndicat National des Travailleurs de l’Éducation de Base, section des Hauts-Bassins, ils ont déserté les salles de classe pour prendre part à une marche de protestation et de revendication. Partis de la bourse du travail, les marcheurs ont pris la direction du gouvernorat de la région des Hauts-Bassins. A l’absence du gouverneur, c’est le secrétaire général du gouvernorat des Hauts-Bassins qui les a reçus. A ce dernier, ils ont remis leur plateforme revendicative adressée au ministre en charge de l’éducation nationale. Une plateforme qui comporte 7 points de revendications, notamment l’organisation sans délai et sans condition de reclassement dans la catégorie A3, la révision de la condition de limite d’âge, l’organisation des conférences pédagogique et des sessions de formation.

Remise de la plateforme revendicative

Sié PALE, Coordonnateur du SYNATEB/Hauts-Bassins et ses camarades se sont également prononcés sur l’effondrement de l’école primaire publique de Dandé B suite à une forte pluie accompagnée de violents vents. Un drame qui a fait un mort et de nombreux blessés parmi les élèves. Le SYNATEB exige le châtiment des auteurs de la réalisation de l’infrastructure et le dédommagement des victimes. Du gouvernorat, les enseignants ont regagné la Bourse du travail, leur point de départ, pour un sit-in.

Selon les leaders du SYNATEB/section des Hauts-Bassins, cette marche de protestation sonne comme un avertissement fait au ministère en charge de l’éducation nationale. Si rien n’est fait, ils promettent d’autres actions plus des fortes pour se faire entendre.

Gibran MILLOGO, Correspondant de ACTUALITE.BF dans les Hauts-Bassins

Workplace