Workplace

Bobo : la douane fait une saisie record de cocaïne de plus de 7 milliards de Cfa

La direction régionale des douanes de l’Ouest a réussi un grand coup le weekend dernier. Les éléments de la brigade mobile des douanes de Bobo-Dioulasso ont saisi une importante quantité de drogue, notamment de la cocaïne, le jeudi 19 mai 2022 sur l’axe Bobo-Dioulasso-Ouagadougou. Au total, ce sont 96 plaquettes de cocaïne qui ont été saisies par les agents de la douane. L’importante quantité de drogue, d’une valeur de plus de 7 milliards de francs Cfa, qui a quitté la Sierra Leone, devait être livrée au Ghana. Le butin saisi a été présenté à la presse ce mercredi 25 mai 2022 au sein de la direction régionale des douanes de l’Ouest.

La douane de Bobo-Dioulasso vient de réaliser un grand coup dans la lutte contre la drogue. Elle a saisi la semaine dernière un camion en provenance de la Serra Leone, avec une importante quantité de drogue et en partance pour le Ghana. Le camion, avec son chargement venant de la Sierra Leone, devait traverser la Guinée Conakry, le Mali, le Burkina Faso, avant d’arriver au Ghana, sa destination finale.

Ce sont au total 96 plaquettes de cocaïne d’un poids total de 115,158 Kg et d’une valeur de 7 553 869 621 FCFA qui ont été retrouvées dans le véhicule. Une saisie record pour la douane du Burkina, selon le directeur régional de la douane de l’Ouest, Sansan François d’Assise KAMBOU. « C’est vraiment une saisie record au Burkina Faso pour cette nature de produit prohibé, et je dirai même pour la sous-région, car dans les annales de nos statistiques, les saisies cumulées de cocaïne de toute l’administration des douanes depuis 2010 à nos jours ne dépassent pas 25 kg, n’en parlons pas d’une saisie en une seule fois pour cette quantité. »

Cette saisie record a été possible grâce à la vigilance et au professionnalisme des éléments de la brigade mobile des douanes de Bobo. Les faits se sont déroulés le jeudi 19 mai 2022 aux environs de 4h du matin. Les éléments de la brigade mobile des douanes de Bobo, qui effectuaient un contrôle sur l’axe Ouagadougou-Bobo-Dioulasso, ont appréhendé un véhicule d’immatriculation étrangère qui transitait par le territoire du Burkina. « Interrogé sur la provenance et la destination dudit véhicule avec son chargement, il ressortait des informations fournies par le conducteur que le véhicule aurait quitté la Sierra Leone et serait en partance pour le Ghana », a relaté le directeur régional des douanes de l’Ouest qui a fait savoir également que les documents douaniers accompagnant le véhicule et fournis par le conducteur attestaient les dires de ce dernier.

Selon le directeur régional de la douane de l’Ouest, tout semblait normal jusqu’à ce que les douaniers demandent au conducteur la nature de sa marchandise. Ce dernier a répondu qu’il s’agissait de sacs de farine de manioc. Dès lors, une forte odeur de suspicion s’est installée dans la tête des douaniers qui, sous ordre de leur hiérarchie, ont conduit le véhicule à la brigade mobile des douanes de Bobo pour un contrôle plus approfondi.

Alors que les douaniers échangeaient avec leur hiérarchie, le chauffeur et son conducteur, sentant la sanction venir, ont pris la poudre d’escampette.

Le véhicule, conduit dans les locaux de la brigade, va permettre de découvrir des cachettes aménagées où étaient dissimulées les plaquettes de drogues dures, notamment de la cocaïne.

La directeur régional des douanes de l’Ouest a félicité ses agents pour cette importante saisie. Il a invité les populations des villes et des campagnes de la région à plus de coopération avec les services douaniers, afin de permettre à son institution d’engranger encore plus de résultats dans la lutte contre le trafic de la drogue au Burkina Faso.

Gibran MILLOGO,

Correspondant de ACTUALITE.BF dans la région des Hauts-Bassins

Workplace