Workplace

Bobo : des transporteurs routiers dénoncent des dysfonctionnements au poste de pesage

Dans la matinée de ce samedi 30 juillet 2022, des transporteurs routiers réunis au niveau du poste du pont-bascule situé à la sortie de Bobo-Dioulasso, route de Ouagadougou, ont dénoncé des dysfonctionnements au niveau du dispositif de pesage des camions.

Workplace
Annonces
Workplace

Exprimer leur mécontentement quant au fonctionnement du dispositif de pesage des camions routiers sur la sortie de Bobo-Dioulasso, route de Ouagadougou : c’est la raison de la mobilisation des transporteurs routiers sur le site du pont-bascule ce samedi.

Selon Lassina Barro, président régional des transporteurs routiers des Cascades, tout est parti du fait qu’un camion transportant des marchandises a été immobilisé pour cause de surcharge. Ce qu’il a dit ne pas comprendre, car le poids du même camion avait été contrôlé et validé par les postes où il est passé.

Lassina Barro

Ce genre de désagréments est monnaie courante, selon lui. « La semaine dernière, mon camion a été pesé à 73 tonnes aux différents postes de pesage où il est passé. Arrivé à celui qui crée la discorde, il est ressorti que le camion était en surcharge, et on m’a imposé de payer 245 000 francs CFA d’amende. Cette fois encore, c’est la même chose. Voilà pourquoi j’ai refusé de payer. Chose qui a provoqué l’immobilisation du camion », a témoigné M. Barro.

Suite à l’incident, de nombreux transporteurs routiers se sont mobilisés pour exprimer leur ras-le-bol. Lassina Barro a rappellé qu’au cours d’une rencontre avec le Directeur général de l’Office national de la sécurité routière (ONASER), celui-ci avait promis que des mesures seraient prises pour la normalisation du pont de pesage en question dans une semaine maximum. Après cela, toujours selon M. Barro, les transporteurs continuaient de payer des taxes qu’ils trouvaient pourtant illégales. Ceux-ci crient donc à l’injustice et préviennent de passer à l’offensive si rien n’est fait pour trouver une entente.

A écouter Saidou Tasséré, transporteur routier dans la sous-région, c’est le seul poste qui fait l’objet de contestations de la part des transporteurs routiers. « De Téma au Ghana, à Lomé au Togo, jusqu’en Côte d’Ivoire, c’est le seul poste au Burkina Faso qui nous cause des soucis », a-t-il indiqué. Pour lui, le poste en question est simplement défectueux.

Saidou Tasséré

A noter que nos tentatives de rencontrer les personnes chargées de la gestion du pont de pesage ont été vaines.

Gibran Millogo,

Correspondant de ACTUALITE.BF dans la région des Hauts-Bassins

Workplace