Workplace

Bilan des manifestations de l’Opposition : 42 provinces ont pu tenir les marches des 03 et 04 juillet

Une semaine après la mobilisation des citoyens par le Chef de File de l’Opposition Politique burkinabè, l’heure est au bilan. Cette marche nationale des 03 et 04 juillet avait pour objectif de dénoncer la gestion de la crise sécuritaire, et apporter un soutien aux Forces de Défense et de Sécurité (FDS) et aux Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP). Pour faire le point de la manifestation, l’Opposition politique était face à la presse dans la matinée de ce samedi 10 juillet 2021 à son siège. La rencontre a été présidée par Gilbert Noël Ouédraogo, président de l’Alliance pour la Démocratie et la Fédération / Rassemblement Démocratique Africain (ADF / RDA).

Photo de famille avec Hamadou Cissé

Après avoir rendu hommage aux victimes du terrorisme par une minute de silence, Gilbert Noël Ouédraogo a abordé le sujet à l’ordre du jour. Selon lui, sur les 45 provinces que compte le Burkina Faso, 42 ont mobilisé des milliers de Burkinabè ayant compris le sens de leur combat. Il a ajouté que 03 provinces, notamment le Bam, la Komondjari et des Balés, n’ont pas pu manifester à ces dates pour des raisons, soit de sécurité, soit de coordination. «… A l’heure où je vous parle, les populations de ces 03 provinces ont décidé de marcher à leur tour ce week-end pour exprimer leur ras-le-bol. Aujourd’hui, ce sont les femmes de Dori, appuyées par celles de Sebba et d’autres communes du Sahel, qui sortent, toujours pour réclamer plus de sécurité», a confié le président de l’ADF/RDA.

M. Ouédraogo a également relevé plusieurs faits qui marquent le caractère inédit de cette marche. Il s’agit notamment de la mobilisation sans recours aux cars venus d’ailleurs, et sans distribution d’argent. Il a continué en soulignant qu’aucun incident grave n’a été signalé, à part 02 manifestants blessés accidentellement (l’un à Ouagadougou et l’autre à Tougan ). Par ailleurs, a déclaré le conférencier, aucune casse n’a été constatée, et il n’y a pas eu de désordre et de pillage.

De ce qui précède, l’Opposition a estimé que «les marches du 03 et 04 juillet ont été un franc succès». Elle a par ailleurs affirmé sa disponibilité à reprendre le dialogue politique avec pour seule condition que la question sécuritaire y soit inscrite comme la priorité des priorités.

A la fin de la rencontre avec la presse, le Chef de File de l’Opposition Politique, Eddie Komboïgo, a tenu à saluer le courage et l’engagement de M . Hamadou Cissé en lui offrant, une moto pour personne handicapée.

En rappel, une image de la marche à Ouagadougou a fait le tour du monde via les réseaux sociaux : celle du marcheur handicapé Hamadou Cissé, qui avait a fait le circuit de la marche avec ses bras.

Workplace