Workplace

BEPC 2022 dans le Nayala : des correcteurs menacent de déposer le bic rouge si…

Les correcteurs résidents des jurys n°1, 2 et 3 du centre de Yaba, privince du Nayala, menacent, de commun accord, de remettre leurs convocations et de renoncer à la participation à l’examen du Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) session de 2022, si l’Administration maintient sa décision de les considérer comme résidents à Toma.

Workplace
Annonces
Workplace

A travers une note que ACTUALITE.BF a consultée, les correcteurs disent avoir été informés de la délocalisation de l’examen à Toma, chef-lieu du Nayala, le 04 juin dernier, alors qu’il était initialement prévu se dérouler dans le lycée départemental de Yaba. La raison avancée par l’autorité est la menace terroriste.

Cependant, les correcteurs de Yaba dénoncent le fait que l’autorité veuille les prendre en charge en tant que résidents de Toma. Pourtant, ont-ils fait observer, ils se sont déplacés avec des frais, et doivent se loger et se restaurer, et surtout, ils devraient abandonner leurs familles durant toute la session.

Ces correcteurs demandent donc le changement de leur statut.

Djamila Kambou

Workplace