Artisanat : les acteurs réfléchissent sur l’accessibilité financière du Faso Dan Fani

Les travaux du forum national sur le Faso Dan Fani ont été lancés ce 19 mai 2023, au cours d’une cérémonie présidée par le Premier ministre, Apollinaire Joachimson Kyelem de Tambela.

Annonces

Ce forum réuni les acteurs du textile, dans le souci de permettre à un grand nombre de consommateurs d’accéder au tissu Faso Dan Fani. À cet effet, les travaux seront axés autour du thème central qui est « la problématique de l’accessibilité financière du Faso Dan Fani au Burkina Faso ».

Pour Germaine Compaoré, Présidente de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, ce thème en plus d’être interpellateur de tous les acteurs de la chaîne de valeurs du coton, « met en évidence la noble vision et la détermination du gouvernement à identifier les maillons sur lesquels agir et avec l’accompagnement de tous, afin de trouver les solutions idoines à même d’améliorer conséquemment le port du Faso Dan Fani par les Burkinabè ». Elle a par ailleurs salué la mise en œuvre de l’initiative 5 000 métiers à tisser qui vise à doter les associations de tisseuse en outils performants de production.

Germaine Compaoré

A l’occasion de cette cérémonie d’ouverture, Me Apollinaire Joachimson Kyélem de Tambèla a remis des attestations de métier à tisser aux représentants des treize régions du Burkina Faso.

Remise d’attestation

Le ministre en charge de l’Artisanat, Serge G. Poda, livrant le discours d’ouverture au nom du Chef du gouvernement, a indiqué que le Faso Dan Fani constitue un élément important du patrimoine culturel national et véhicule l’identité culturelle du Burkina Faso à travers l’art vestimentaire qui force l’admiration. « Ce tissu emblématique revêt un caractère symbolique pour notre pays et peut être utilisé comme moyen d’expression de notre existence sur la scène internationale », a-t-il indiqué.

Présidium

Durant ce forum, les acteurs de la chaîne des valeurs du coton, participeront à des panels animés par des experts.