Workplace

Arrondissement 4 de Ouaga : la 4e SECAO vibre au rythme de la réconciliation

La Semaine Culturelle de l’Arrondissement N°4 de Ouagadougou (SECAO) a ouvert les portes de sa quatrième édition ce mardi 30 mars 2021. Ce festival se déroulera ainsi tous les soirs sur le plateau omnisport de Somgandé, jusqu’au 04 avril.

La SECAO est née en 2017 après des tensions issues des élections municipales dans l’arrondissement 4 de Ouagadougou. Un groupe de jeunes avait alors décidé d’user de la culture pour réconcilier la population de l’arrondissement. Pour cette quatrième édition, le thème retenu est : «Contribution de l’arrondissement 4 dans le challenge de la réconciliation nationale».

Hamado ZORE, coordonnateur de la SECAO, indique que l’objectif principal du festival est de contribuer véritablement au développement de l’arrondissement n°4 qui est un poumon économique pour la ville de Ouagadougou, ledit arrondissement abritant, entre autres, la zone industrielle de Kossodo…


Au programme de la SECAO 2021 : Un plateau artistique avec des artistes de renom comme Pamika, Kayawoto, Fadeen, Miss Tanya, Hamed Smani et bien d’autres. Ces artistes égaieront le public avec des prestations live. Sont également prévus, des formations, un panel sur la réconciliation nationale, et une foire de la réconciliation.

Cette cérémonie d’ouverture a connu la présence des autorités coutumières de l’arrondissement, ainsi que du maire et son conseil municipal.
Cette édition est placée sous la présidence du ministre d’État chargé de la réconciliation nationale, Zéphirin DIABRE; le patronage de Dr Patrice KOURAOGO, député à l’Assemblée Nationale; et le parrainage du ministre de l’énergie, des mines et des carrières, Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO.


Le maire de l’arrondissement, Anatole BONKOUNGOU, a exprimé sa satisfaction à l’endroit du festival. «Si la SECAO n’existait pas, il fallait la créer», a-t-il déclaré, avant d’inviter tous les jeunes de l’arrondissement à se joindre à l’activité. Il ajoute que le conseil municipal n’aménagera aucun effort pour accompagner le comité d’organisation.
Pour Dr Patrice KOURAOGO, patron de la cérémonie, l’apport de la SECAO est certaine, et le thème choisi entre en droite ligne avec le processus de réconciliation nationale. Il a conclu par ces termes : «Nous avons vu la SECAO grandir durant ces quatre années. Nous pouvons dire que l’apport de ce festival sera important et certain pour la vie des populations»

Workplace