Workplace

Arbinda : deux femmes et un bébé tués dans une explosion

Deux femmes et un nourrisson ont été tués lundi, dans l’explosion d’un engin dans la commune d’Arbinda dans le Sahel, au passage de la charrette qui les transportait, a-t-on appris de sources concordantes.

“Ce lundi dans la matinée, une charrette qui transportait le groupe de femmes qui se rendaient à la recherche de l’eau potable a sauté sur un engin explosif, tuant trois personnes sur le champ”, a expliqué un élu local à l’Agence Anadolu sous couvert d’anonymat.

Les médias locaux qui ont également rapporté l’information soulignent que les victimes sont deux femmes et un enfant.

Aucune partie n’avait revendiqué cette attaque lundi jusqu’à 19H00.

L’attaque est intervenue au lendemain d’une série de manifestations organisées par l’opposition politique et la société civile samedi et dimanche à Ouagadougou et dans plusieurs autres localités pour dénoncer la dégradation de la situation sécuritaire.

Ce lundi, lors d’une conférence de presse tenue à Ouagadougou, des ressortissants de la commune de Madjoari, dans la région de l’Est, ont annoncé que l’insécurité contraint environs 12 000 personnes à fuir cette commune sur une population totale de 14 000 citoyens.
Ils ont appelé les autorités à sécuriser leur commune qui est “presque coupée du reste du pays”.

Avec l’Agence Anadolu

Workplace