Workplace

Appel de Manéga : une marche pour la réconciliation prévue à Ziniaré

A l’occasion de l’An II de l’Appel de Manéga, les initiateurs du mouvement ont animé à Ouagadougou une conférence de presse ce 15 juin 2021, date anniversaire de l’Appel. Il était question de rétrospective et de présentation des activités entrant la commémoration de cet anniversaire.


Après deux ans d’existence, les initiateurs de l’Appel de Manega ont voulu marquer le coup avec une série d’activités autour du thème : « Les médiateurs traditionnels et les mécanismes culturels de réconciliation, de paix et de pardon».
Pour les organisateurs, l’objectif visé par ces activité est d’apporter des éléments endogènes à la stratégie de réconciliation qui doit être élaborée par le gouvernement.

Lookman SAWADOGO


Lookman SAWADOGO, coordinateur de l’Appel, estime que les objectifs de l’initiative ont été atteints au cours de ces années. «Cette année, nous commémorons le deuxième anniversaire en étant fiers d’avoir conduit un plaidoyer qui s’est avéré aux yeux de tout le monde juste, et qui a atteint son plus grand objectif à savoir, l’adhésion active des autorités à la nécessité de la réconciliation…», a-t-il déclaré.


Au nombre des activités prévues, on peut noter : un panel inter-culturel autour du thème à Boussé; et une marche dénommée «un pas vers la réconciliation» à Ziniaré le 26 juin 2021. Une cérémonie sera également organisée pour distinguer les personnalités artisans de la paix et de la réconciliation dénommé «Grand prix Manega de la paix». À ce titre, le président du Faso Roch Marc Christian KABORE a été fait lauréat du Grand Prix Manéga de la paix. Les organisateurs justifient leur choix par le « lancement d’un processus de la réconciliation nationale et la création d’un ministère en charge de la réconciliation nationale initiée par le président du Faso ». Une autre catégorie dénommée «prix spéciaux Manega» de la paix sont décernés à 10 personnalités qui se sont illustrés en faveur de la paix et de la réconciliation. On retrouve parmi ces lauréats, Jacques OUEDRAOGO, citoyen protagoniste dans l’affaire de la mosquée de Pazzani. Les organisateurs disent récompenser monsieur OUEDRAOGO pour son acceptation et la facilitation du règlement du contentieux dans l’affaire Pazzani. « L’acte et l’attitude de l’homme ont permis d’éviter une crise communautaire » selon les organisateurs.


L’affiche officielle des activités présente déjà plusieurs personnalités qui ont accepté d’accompagner l’initiative, notamment Monseigneur Anselme Titianma SANON qui en sera le président d’honneur. Les activités seront placées sous le co-patronnage des ministres d’Etat Zéphirin DIABRÉ et Clément P. SAWADOGO; et le parrainage de M. Edouard OUEDRAOGO, Directeur de publication de l’Observateur Paalga.

Workplace