Workplace

Algérie : Arrestation de 27 membres d’un mouvement séparatiste

La police algérienne a annoncé, lundi, avoir arrêté 27 membres d’un mouvement séparatiste classé “terroriste”, au cours des deux derniers jours, pour “tentative de semer la discorde et la terreur parmi les citoyens”.

Workplace
Annonces
Workplace

La Direction générale de la sûreté nationale (police) a ajouté, dans un communiqué, que les arrestations ont été effectuées dans les villes de Beni Ouartilane et Kherrata (est).

La police indique qu’ils appartiennent au “Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie” (MAK), qui réclame l’indépendance des régions orientales de l’Algérie, où se concentre la population berbère du pays.

Elle a accusé les personnes interpellées de “vouloir semer la discorde et la terreur parmi les citoyens, et de tenter de réactiver les cellules dormantes de cette organisation terroriste, sur ordre de parties étrangères.”

Les autorités algériennes ont annoncé, il y a quelques semaines, la désignation du MAK, dont les dirigeants résident en France, comme “organisation terroriste”.

La Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme a indiqué, début septembre, que la ville de Kherrata a été le théâtre d’affrontements entre la police et des manifestants réclamant la libération de leurs proches arrêtés une semaine auparavant.

Agence Anadolu

Workplace