Workplace

Afrique de l’est : cinq pays s’engagent à «neutraliser les forces négatives»

Le Burundi, la République démocratique du Congo, l’Ouganda, le Rwanda et la Tanzanie se sont engagés, mardi, à renforcer leur collaboration pour «neutraliser les forces négatives» qui sévissent à l’est de la RDC, a-t-on appris du service de renseignement du Burundi.

Cet engagement a été scellé mardi soir, à Bujumbura, à l’issue d’une réunion des chefs des services de renseignement et de sécurité du Burundi, de la République démocratique du Congo, du Rwanda, de l’Ouganda et de la Tanzanie.

« Les représentants de nos quatre pays ont décidé de mettre rapidement en place une cellule opérationnelle chargée de planifier et de coordonner toutes les activités afin de neutraliser les forces négatives qui opèrent depuis l’est de la RDC », a déclaré dans un communiqué le général Ildephonse Habarurema, chef du service de renseignement du Burundi.

Les chefs de renseignements et de sécurité ont insisté sur «l’impératif d’une approche globale pour neutraliser les forces négatives opérant dans l’est de la RDC et dans la région, ainsi que la nécessité de complémentarité entre les efforts militaires et les mesures non militaires.», a-t-il ajouté.

La dernière réunion des chefs des services des renseignements et de sécurité de ces pays avait été organisée en mai 2020 à Nairobi au Kenya.

L’Est de la République démocratique du Congo (RDC) est le repaire de plusieurs groupes armés qui menacent la paix dans les pays et la région.

Selon le Groupe d’études sur le Congo, quatre provinces sont particulièrement touchées : le Nord-Kivu, le Sud-Kivu, l’Ituri et Maniema.

Les rebelles les plus connus sont les ADF (Forces démocratiques alliées) ougandais et les FDLR rwandais (Forces démocratiques pour la libération du Rwanda). A leurs côtés, se retrouvent des groupes d’autodéfense congolais – les Maï-maï – qui affirment défendre leurs communautés locales.

Cette galaxie de mouvements rebelles est à l’origine des déplacements récurrents des populations dans l’est de la RDC.

Agence Anadolu

Workplace