Affaire de 3ème mandat présidentiel : Simon Compaoré coupe court au débat

À quelques jours de son deuxième Congrès extraordinaire qui aura lieu du 24 au 26 septembre 2021, le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) était face à la presse dans la matinée de ce lundi 20 septembre 2021. C’était l’occasion pour le parti au pouvoir d’aborder des sujets d’actualité, notamment la sécurité, et un éventuel troisième mandat du président Roch Marc Christian Kaboré. La conférence de presse était animée  par le président du parti, Simon Compaoré.

Dans son intervention, Simon Compaoré a, dans un premier temps, abordé la question sécuritaire. Il  a appelé à une mobilisation générale des Burkinabè pour surmonter la crise.

Le président du MPP a aussi annoncé que lui et ses camarades feront une intervention forte pour montrer qu’en tant que parti au pouvoir, ils sont conscients de la situation que vit le pays.


Simon Compaoré a par ailleurs invité les partis de l’Opposition à plus de retenue dans leurs critiques. <<Même ceux qui font les invectives doivent savoir que le Burkina Faso est un bien commun. Ce n’est pas pour le MPP, ce n’est pas pour la Majorité >>, a-t-il ajouté.


Selon M. Compaoré, dans le contexte actuel de crise, les Burkinabè ont besoin de se mettre ensemble. <<Après, on pourra revenir sur nos contradictions personnelles >>, a suggéré le premier responsable du parti au pouvoir.


Pour le Président du MPP, l’apologie des ennemis de la nation ne peut être une voie critique contre celui qui, au contraire , s’emploie à les combattre.


A la question d’un journaliste de savoir si le Président Roch Marc Christian Kaboré sera candidat à un troisième mandat en 2025, Simon Compaoré réagira : << ça me fait sourire quand on me demande si Roch Marc Christian Kaboré ne fera pas un troisième mandat. À moins qu’il veuille se suicider, il ne le fera pas. Pas avec nous, en tout cas! >>