Workplace

WAOC 2021 : 500 personnes réfléchiront sur comment nourrir le monde sans l’empoisonner

Le premier ministre Christophe DABIRE a reçu en audience dans la matinée de ce mardi 6 juillet 2021, une délégation du Conseil National de l’Agriculture Biologique (CNABio) conduite par son président, Abdoulaye OUEDRAOGO. La délégation a dit être venue échanger avec le chef du gouvernement sur la 6ème Conférence Ouest Africaine sur l’Agriculture, et lui présenter le niveau d’avancement des préparatifs.

A sa sortie d’audience, le président du CNABio a confié à la presse que c’est l’ensemble des acteurs du Burkina qui s’organisent avec un Comité local pour accueillir au moins 500 personnes venant de l’extérieur, en vue de discuter des enjeux agricoles d’aujourd’hui et de demain. Il a fait observer que nos terres sont dégradées, et que les rendements agricoles sont faibles. Selon M. OUEDRAOGO cela est dû à nos modèles agricoles. << C’est pourquoi les acteurs se sont engagés pour trouver des alternatives>>, a-t-t-il confié.

Pour le président du CNABio, il reste beaucoup à faire pour sensibiliser les populations à plusieurs avantages de l’agriculture biologique en Afrique de l’Ouest. C’est ce fait qui a conduit au lancement de la Conférence sur l’Agriculture Biologique en Afrique de l’Ouest, en anglais, “the West Africa Organic Conference” (WAOC), qui a lieu tous les deux ans.

Abdoulaye OUÉDRAOGO a expliqué que le WAOC est une initiative du Réseau Biologique d’Afrique de l’Ouest (WAfrONet) qui bénéficie du soutien de la Communauté Économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de la Commission de l’Union Africaine, et de plusieurs autres organisations nationales et internationales. L’événement regroupe des acteurs tels que les agriculteurs/producteurs, les chercheurs, les commerçants et les décideurs politiques.

Le premier WAOC s’est tenue à Abeokuta au Nigeria en 2008. depuis lors, quatre autres éditions se sont tenues avec succès, respectivement au Nigeria en 2012, au Bénin en 2014, au Mali en 2017, et au Ghana en 2019. En 2021, il reviendra au Burkina Faso d’organiser cette activité majeure qui se tiendra du 13 au 16 octobre 2021 à Ouagadougou sous le thème << Nourrir le monde sans l’empoisonner>>. Ce sera sous la direction du Conseil National de l’Agriculture Biologique (CNABio), porteur de cette activité.

Le Premier ministre a rassuré la délégation de la CNAbio que lui et son gouvernement s’engagent à accompagner l’initiative pour que la conférence se tienne dans les meilleures conditions.

Souleymane ZOETGNANDE

Et Laeticia OUEDRAOGO (stagiaire)

Workplace