Workplace

Initiative présidentielle : 507 milliards pour assurer une bonne alimentation dans le milieu scolaire

Le président du Faso Roch Marc Christian KABORÉ a lancé officiellement ce jeudi 17 juin 2021, l’Initiative présidentielle «Assurer à chaque enfant en âge scolaire au moins un repas équilibré par jour», dans le village de Lemnogo situé dans la commune rurale de Zitenga, dans la province de l’Oubritenga. La cérémonie s’est tenue cumulativement avec la commémoration en différé de la Journée mondiale du lait, qui a lieu chaque 1er juin.

Les élèves venus assister à la cérémonie


Dans le but d’améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des enfants d’âge scolaire et d’accroître les revenus des ménages ruraux vulnérables, le président du Faso a pris l’engagement de développer et de diversifier l’offre en denrées alimentaires pour assurer un menu équilibré et varié au niveau des cantines scolaires et des ménages. Pour ce faire, l’Initiative s’attellera à améliorer la compétitivité des filières agro-silvo-pastorales et halieutiques, pour une meilleure valorisation des productions et un accroissement des revenus des populations rurales vulnérables.


Dans son discours de bienvenue, Fatoumata BENON/YATASSAYE , gouverneur du Plateau central, s’est dit satisfaite du choix porté sur la zone pour le lancement de cette activité. « Ce défi contre la faim requiert un engagement total de tous, car les programmes alimentaires scolaires sont des filets sociaux pour les élèves et les ménages dont ils sont issus», a-t-elle ajouté. Afsata KONSIMBO, représentante des élèves, quant à elle, a remercié les autorités et a rappelé l’importance que révèle l’alimentation équilibrée dans le cursus scolaire. «Merci d’avoir respecté ce droit à l’alimentation des enfants que nous sommes… Cette initiative va donner les mêmes chances à nous, élèves, car un élève qui a faim ne peut pas venir à l’heure et tous les jours à l’école», a-t-elle proclamé devant l’assistance.


Dans le discours de lancement prononcé par le Professeur Stanislas OUARO au nom du président du Faso, il ressort que le projet lancé ce jour à Lemnogo est un engagement majeur qui consiste à «mettre fin à la faim». «En ciblant singulièrement les enfants d’âge scolaire, nous avons la certitude que cela va rejaillir sur la société toute entière», a-t-il expliqué.

Le projet sera piloté par la primature à travers le Secrétariat Permanent de l’Initiative présidentielle, avec l’appui des ministères de tutelle telles que le Ministère de l’Agriculture, des Aménagements Hydro-agricole et de la Mécanisation ; le Ministère de l’Education Nationale, de l’alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales ; et le Ministère de l’Economie, des Finances et du Développement.

Le président du Faso lors du repas communautaire


Après le lancement officiel, le président du Faso a pris un repas communautaire avec les élèves de la localité. Au sortir de la cérémonie, le Chef de l’État a indiqué que cette initiative est stratégique au regard de la diversité des domaines qui seront impactés. « Chaque commune bénéficiera des investissements qui lui permettra de développer les activités agricoles, animales et halieutiques en son sein, et cela va contribuer à la bonne marche de ce programme », a-t-il déclaré.


L’initiative interviendra sur l’ensemble du territoire national pour une durée de cinq (05) ans. Les enfants d’âge scolaire (compris entre 03 et 18 ans) bénéficieront directement du projet. Plusieurs autres entités comme les ménages ruraux, les transformateurs artisanaux et autres, seront indirectement touchés.
D’un coût global de 507 milliards de FCFA, le projet est financé par l’État burkinabè, le secteur privé et les partenaires techniques et financiers.

Nabi BAYALA, de retour de Zitenga

Workplace