30ème édition de la JIF : Nandy SOME appelle les familles burkinabè à plus de résilience, de solidarité et de responsabilité

Ceci est une déclaration de Madame la Ministre de la Solidarité, de l’Action Humanitaire, de la Réconciliation Nationale, du Genre et de la Famille à l’occasion de la commémoration de la Journée Internationale des Familles (JIF) 2024.

L’Assemblée Générale des Nations Unies (ONU) à travers sa résolution A/RES 47/237 consacre le 15 mai de chaque année, à la commémoration de la  Journée Internationale des Familles (JIF) . Le Burkina Faso, à l’instar d’autres pays du monde, commémore cette journée qui offre un cadre de réflexion et d’échange sur la situation de la famille en vue de proposer des réponses appropriées aux problématiques auxquelles elle est confrontée. Aussi, cette journée constitue une opportunité d’interpellation et de sensibilisation de la communauté internationale et nationale sur les crises et maux qui minent le bien-être familial et social. Enfin, c’est également des moments de définir les stratégies à mettre en œuvre pour une véritable protection et promotion de la famille. Pour cette année 2024, la Journée internationale des familles est à sa 30ème édition et les Nations Unies invitent les Etats à mener la réflexion sous le thème : « Familles et actions climatiques ».

Annonces

A travers ce thème, la Communauté internationale entend sensibiliser les populations sur l’impact des changements climatiques sur notre monde ainsi que sur la vie et le bien-être des familles.

Au regard du contexte national marqué par la double crise sécuritaire et humanitaire, le Burkina Faso a décidé de commémorer la présente édition sous le thème : « Rôle des familles dans la protection de leurs membres en situation de crises sécuritaire et humanitaire ». Loin d’être un simple slogan, ce thème rappelle le rôle primordial que doit jouer toute famille dans la protection de ses membres. C’est vers elle que doit se réfugier en premier lieu tout membre assaillie par les coups de la vie. Dans le contexte actuel de notre pays, les familles doivent être plus résilientes afin d’apporter secours et protection aux membres. Les parents doivent pleinement jouer leur rôle en protégeant les enfants des violences et autres pratiques dégradantes. Tout manquement dans la gestion de nos familles d’aujourd’hui aura des conséquences néfastes sur les générations à venir. Je lance un appel à toutes les familles Burkinabè à plus de résilience, de solidarité, de concorde et de responsabilité malgré la crise sécuritaire et humanitaire. Nous devons toutes et tous œuvrer pour réhabiliter la famille burkinabè et lui permettre de faire face à la crise dignement.

Je saisi l’occasion de la commémoration pour remercier l’ensemble des acteurs qui accompagnent au quotidien le Gouvernement du Burkina Faso pour la protection et la promotion des familles.

Bonne célébration de la 30ème Journée internationale des familles!

Nandy SOME/DIALLO

Administrateur Civil