Workplace

2ème Congrès des avocats de l’UEMOA : le président Kaboré apporte son soutien

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, par ailleurs président en exercice de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA), a présidé dans la matinée de ce 21 septembre 2021, la cérémonie d’ouverture du 2ème Congrès ordinaire des avocats de l’espace UEMOA. Ce congrès, placé sous le thème « Justice et Corruption », réunira durant 72 heures à Ouagadougou, les avocats membres des barreaux des huit pays membres de l’Union.

Selon le président du Comité d’organisation, par ailleurs Bâtonnier de l’Ordre des Avocats du Burkina, Me Paulin Salambéré, le Congrès était initialement prévu pour 2020, mais reporté à cause du Covid-19.

La rencontre sera l’occasion pour les participants d’échanger sur des sujets d’intérêt commun, a expliqué le Bâtonnier.

Pour Me Salambéré, la seule évocation de la corruption fait tourner les regards, à tort ou à raison, vers la Justice. Non pas forcément que la Justice soit le milieu où la corruption prospère le plus, mais compte tenu du rôle qu’elle tient dans la traque des acteurs de la corruption, et aussi la place qu’elle occupe dans l’amélioration de la gouvernance démocratique.

Toujours selon le bâtonnier de l’Ordre des Avocats du Burkina, la corruption est un défi pour l’environnement des affaires au sein de l’espace UEMOA, mais malheureusement, il existe peu d’études qui ont documenté les effets de cette pratique pour une justice équitable.

Quant au président de la Conférence des Barreaux, Me Sedjro Koffi Dogbeavou, il a tenu à remercier le président du Faso d’avoir accepté de patronner cette rencontre, et de rehausser l’éclat de la cérémonie par sa présence. 

«Votre présence et votre soutien apparaissent en effet comme une promesse tenue, mais aussi comme une marque d’estime à notre corporation, la preuve tangible de votre attachement aux règlements des barreaux de l’espace en général, et du Burkina Faso en particulier », a-ajouté le président Dogbeavou.

En rappel, la Conférence des Barreaux de l’Espace UEMOA a été créée en août 2018. Elle sert de cadre pour les débats sur les sujets d’intérêt commun, en vue de renforcer les capacités, et de vulgariser, évaluer et améliorer les règlements, ainsi que les conditions d’exercice de la profession d’avocat.

Workplace