Workplace

Yagma : les catholiques ont prié pour la paix et la santé au Faso

Ce dimanche 07 février, l’Association des amis du sanctuaire Notre Dame de Yagma, en union avec l’ensemble de l’Eglise Famille de Dieu du Burkina Faso, a célébré le pèlerinage diocésain 2021 audit sanctuaire sous le thème « Tous unis dans la foi avec Marie notre Mère, pour un monde renouvelé ».

A cette célébration, étaient présents, le Cardinal Philippe OUEDRAOGO et des invités d’homneur comme Monseigneur Michael CROTTY, Nonce Apostolique du Saint Siège au Burkina, et Monseigneur Debernaire DI GERGIDO, venu de l’Italie.

Le Cardinal Philippe et Mgr CROTTY rejoignant la tribune officielle

Sur demande du Cardinal Philippe, la cérémonie a été présidée par Monseigneur CROTTY. Celui-ci, dans son omélie basée sur l’évangile du jour, a invité les fidèles à cultiver le pardon et l’amour : “Ce pèlerinage nous permet de constater que l’Eglise est une famille. Il s’agit de travailler avec Marie vers un monde renouvelé. Cela doit être fait à travers trois piliers: La culture de soi, de la paix et de l’évangile. On voit dans l’évangile, Jésus soigner de ses propres mains la belle mère de Pierre. Il apporte la compassion. Pour nous, il faut répondre à la souffrance du monde. En tant que chrétiens, nous devons vivre la proximité. Car, Nous sommes appelés à être miséricordieux.”

Le cardinal Philippe OUEDRAOGO, lui, a tenu à remercier et bénir tous ceux qui étaient présents, d’avoir bravé des distances malgré le contexte sécuritaire, pour qu’en église famille de Dieu, ils vivent ensemble ce temps de comminion et de prières. Il a ajouté : « Aujourd’hui plus que jamais, nous avons prié pour la paix dans notre pays et pour la santé au Burkina Faso et dans le monde entier. Nous avons imploré la miséricorde de Dieu pour notre monde malade du Coronavirus et du terrorisme et nos familles humaines en quête de santé et de paix, pour notre pays assoiffé d’une paix véritable et durable, et d’une politique féconde de bonne gouvernance et de développement intégral. Que le seigneur, qui n’abandonne jamais l’homme, se tourne vers nous sa face de miséricorde, qu’il entende et exauce nos prières !»

Danse traditionnelle lors de la célébration

Au cours de la célébration, un hommage appuyé à été rendu aux Forces de défense et de sécurité et aux agents de santé, pour les sacrifices qu’ils consentent dans la lutte contre l’insécurité et la Covid-19. Cet hommage est ressorti dans la procession, et dans la lecture de la bible par un gendarme.
A la fin de la messe, le représentant le recteur du sanctuaire a invité les chrétiens à s’impliquer dans l’oeuvre de réaménagement de l’église. Selon lui, l’organisation et la célébration sont l’œuvre conjuguée de plusieurs associations d’hommes et de femmes, soutenues par des entreprises, des pharmacies, des services sociaux. Des efforts qui, pour lui, ne resteront pas sans récompense. Beaucoup de dépenses ont été faites pour la réussite du pèlerinage, mais il reste encore à faire. Le recteur explique que le sanctuaire Marial Notre Dame de Yagma est toujours en chantier, avec des travaux d’aménagement et de réaménagement du site, ainsi que de grands axes menant au sanctuaire. Les travaux du portique du sanctuaire n’ont pas encore démarré, faute de moyens.
A la fin de la cérémonie, le cardinal Philippe OUEDRAOGO a invité le monde chrétien à soutenir le Colloque sur la vie et l’œuvre du cardinal Paul ZOUNGRANA qui aura lieu du 29 avril au 02 mai 2021 au Centre National Paul ZOUNGRANA de Ouagadougou.

Souleyamane ZOETGNANDE

Encadré

A cette commémoration en temps de Covid-19, les autorités écclésiastiques ont tenu à mettre l’accent sur les mesures-barrières telles que le port de cache-nez et l’usage du gel hydro-alcoolique. Difficile cependant, voire impossible, de respecter les mesures de distanciation, compte tenu du nombre important de personnes venues des quatre coins du pays. Pour la sécurité, un nombre important de FDS était déployé sur les lieux. Une présence qui ne rassurait pas certains fidèles en ces temps de terrorisme. En effet, un tourbillon s’est invité en pleine célébration de messe, créant ainsi la panique. C’est après que les FDS aient rassuré les fidèles que la messe a repris son cours. Nous avons enregistré dans la foule deux femmes qui se sont ecroulées. Elles ont été prises en charge par le service de santé du comité d’organisation, puis évacuées par ambulance.

Comme à l’accoutumée, sur un grand rayon autour du sanctuaire, des commerçants se sont installés. Ils vendaient aux pèlerins et autres visiteurs des fruits et légumes, des boissons, de la viande, des mets divers,..

S. Z.

Workplace