Workplace

Procès du Gouvernement Tiao III : Zéphirin Diabré s’informe auprès de la Haute Cour de Justice

La Réconciliation nationale, version Roch Kaboré, s’appuie sur le triptyque Vérité-Justice-Réconciliation. Ce qui implique qu’il y ait des relations de travail entre le ministère en charge de la réconciliation et les organes chargés de la justice. C’est dans ce cadre que le ministre d’Etat en charge de la Réconciliation nationale, Zéphirin Diabré, a effectué une visite de courtoisie suivie d’une séance de travail à la Haute Cour de Justice, ce lundi 23 août 2021. C’était au siège de l’institution judiciaire, sis au quartier Koulouba de Ouagadaougou.

L’entretien a duré près d’une heure. A sa sortie, le ministre d’Etat Zéphirn Diabré a d’abord félicité le nouveau président de la Haute Cour de Justice, Boukari Khalil Barra, pour sa désignation à la tête de l’institution. Il a ensuite souligné que la séance de travail s’est articulée autour de demandes d’informations, par rapport à l’état d’avancement d’un certain nombre de dossiers qui entrent dans le cadre de la réconciliation socio-politique, et celui du dossier du dernier Gouvernement de Blaise Compaoré (Gouvernement Tiao III).

Selon le ministre d’Etat Diabré, ce dossier, pour des raisons diverses et de cohérence juridique, a pris du retard dans son traitement. Voilà pourquoi il a dit être venu s’enquérir de “l’état d’avancement de ce dossier qui doit être traité par la justice, afin de situer les responsabilités”. M. Diabré a expliqué que les personnes accusées étaient venues le voir pour que le dossier avance rapidement. Puisque, note le ministre d’Etat, pendant que ce dossier n’est pas vidé, ces personnes sont empêchées de vaquer à leurs occupations.

“Je rappelle quand même que l’insurrection s’est soldée par des morts et des blessés, qui eux aussi, avec leurs familles, attendent que ce dossier-là soit enrôlé”, a ajouté Zéphirin Diabré.

Le ministre d’Etat a également annoncé, dans son intervention, que dans quelques jours, la date du Forum National de la Réconciliation sera fixée. « Nous savons que les burkinabè sont impatients de voir ce Forum se tenir. Nous venons de terminer les concertations communales qui sont l’une des dernières grandes étapes qui conduisent au Forum prévu probablement dans le mois de Septembre. Tout cela nous emmène à regarder l’évolution des dossiers judiciaires », a-t-conclu.

A la question d’un journaliste de savoir quel est l’état d’avancement du dossier du dernier Gouvernement de Blaise Compaoré, M. Dama Ouali, Procureur Général près la Haute Cour de Justice, a répondu que le dossier est suffisamment avancé. “Il est en état d’être jugé. Il n’y a plus d’acte judiciaire à poser; il reste à se préparer pour fixer la date.” M. Dama a précisé que la date du jugement sera fixée de concert avec tous les collaborateurs de la Cour.

Workplace